Candida albicans ou Cadidose

28/03/2018

C'est quoi çà !! Des champignons !

Candida albicans est l'espèce de levure la plus importante et la plus connue du genre Candida. Candida albicans est un organisme vivant à l'état naturel dans les muqueuses de l'être humain. (Wikipédia)

Les candidoses sont des maladies insidieuses, pratiquement inconnues il y a 50 ans, mais qui touchent actuellement des millions de personnes dans le monde. Non traitée, cette affection peut s'étendre et détériorer progressivement et gravement la santé en contribuant à l' affaiblissement du système immunitaire.  

Principaux symptômes visibles de l'infection.

Selon des statistiques et des études menées dans le monde entier, l'infection chronique par Candida frappe entre 70% et 80% de la population mondiale. Dans les derniers 15-20 ans on a pu observer une remarquable augmentation de beaucoup de pathologies psychosomatiques, et de plus en plus de manifestations de l'infection par Candida. Différents facteurs sont responsables de cette situation, et en particulier l'alimentation moderne dégradée, trop raffinée et trop sucrée, l'utilisation exagérée des antibiotiques, l'abus de remèdes pour le système nerveux central (tranquillisants, somnifères), la pilule contraceptives, les remèdes contre l'ulcère (cimetidine...) une concentration de plus en plus importante de métaux lourds comme le cadmium ou le mercure (amalgames dentaires, poissons polluées, pollution de l'air, de l'eau...), l'utilisation dans le domaine alimentaire de conservant et colorants, l'utilisation sans limites des pesticides, herbicides et antibiotiques dans l'agriculture, etc, etc...

    Les symptômes sont de 4 types : digestif, énergétique, immunitaire et mental.
    On trouve :
    • des colites intestinales avec gaz, ballonnements, démangeaisons anales, diarrhée, constipation.
    • une fatigue progressive et inexpliquée avec sommeil médiocre et récupération insuffisante.
    • des allergies aggravées (cutanée, respiratoire ou alimentaire) et des mycoses.
    • des troubles du comportement alimentaire : alcoolisme, boulimie, envies de sucre (chocolat, gâteaux...), de graisses saturées (charcuterie, fromage...) et de boissons alcoolisées
    • problèmes gynécologiques : champignons vaginaux répétitifs (pertes blanches et démangeaisons), inflammations glandulaires (glandes Bartolin) kystes et endométriose; cystite et infections rénales
    • problèmes de peau : eczéma, seborrhée, psoriasis, acné, champignons aux ongles, aux pieds
    • problèmes respiratoires : asthme, bronchite;
    • des troubles du comportement : dépressions, anxiété, fatigue chronique, maux de têtes,
    • troubles du sommeil (difficulté d'endormissement), de la concentration (mémoire, volonté en baisse) et de l'humeur (irritation, inquiétude, agressivité, insatisfaction...),
    • problèmes d'oreilles, de thyroïde,
    • douleurs articulaires et musculaires

    • Les principales causes responsables sont :
      • les médicaments oxydants : antibiotiques dont beaucoup font une consommation excessive mais aussi corticoïdes, pilule, chimiothérapie, transfusions sanguines et la plupart des vaccins !
      • les aliments oxydants : sucre blanc, pain blanc à la levure, pâtisserie industrielle, friture, fromage gras, viandes grasses, huiles raffinées, levures et champignons...
      • les boissons oxydantes : eaux d'adduction chlorées et stérilisées et certaines eaux minérales, toutes les boissons instantanées ou celles à base de jus de fruits ou de cola et certaines boissons alcoolisées.
      • les stress (physiques, énergétique, émotionnels et affectifs) et les pollutions (électromagnétiques, chimiques, électriques...) ont une répercussion oxydante par création de radicaux libres. Ils agissent en neutralisant les électrons.
      • mais également : empoisonnement due aux amalgames de mercure dentaire, empoisonnement chimique au foyer (produits ménagers), au bureau (les célebres VOC - Volatils Organiques Composés), de l'environnement auprès des fermes et des usines chimiques etc., les drogues récréatives, le stress (facteur seulement contributoire) et surexposition aux EMF's endommageants (champs électriques et électromagnétiques) : lignes électriques de haute tension, fours micro ondes, téléphones portables, etc...
      Candidose : Dans un deuxième temps, le champignon migre hors du tube digestif, et provoque des troubles principalement cutanés, et des troubles des muqueuses :
        Vers le haut du tractus digestif, la migration provoquera du muguet, des eczémas mycosiques du cou, du cuir chevelu (un grand nombre de chute de cheveux sont dus à un eczéma mycosique du cuir chevelu), un eczéma des aisselles, de la poitrine.
        -----> En cas de perte de cheveux, poser la question : "Est-ce que ça démange ?... ça gratte ?? ... si oui = candidose...

        Vers le bas du tractus digestif, la migration sera responsable d'eczéma péri-anal. Le rectum semble être le réservoir le plus probable pour une infection du vagin, lors de vaginite à candida albicans. Il est en effet fréquent d'Isoler le champignon au niveau du rectum des femmes atteintes de cette affection.
        Chez l'homme au contraire, la balanite mycosique est plutôt secondaire à une contagion après un rapport sexuel.
        Les mycoses des pieds et des ongles des doigts de pied sont également toujours secondaires à un développement trop important du champignon dans le tube digestif. 

        https://www.ateliersante.ch/candida.htm