INSUFFISANCE HÉPATIQUE

14/02/2019

L'insuffisance hépatique est l'impossibilité qu'a le foie à assurer toutes ses nombreuses fonctions (synthèse, construction dégradation). L'insuffisance hépatique peut-être en rapport avec une inflammation (aiguë ou chronique) du foie ou secondaire à une résection du foie.

CE QU'IL SE PASSE

  • Une insuffisance hépatique donne exactement le même résultat qu'une usine de montage automobile dans laquelle il y aurait un problème de pièces à chaque poste. Au bout de la chaîne, la voiture sortirait avec des anomalies sur tous ces organes vitaux et deviendrait extrêmement dangereuse.
  • Ici c'est la même chose. L'organisme souffre de mille problèmes qui ne se résolvent que lorsque qu'on redonne au foie toutes ses possibilités de travailler (on parle ici de métabolisme).

Les conséquences :

Elles sont très nombreuses. Citons parmi les plus spectaculaires :

  • L'ictère par anomalie de l'excrétion de la bilirubine
  • L'ascite (présence de liquide dans l'abdomen en raison d'un ralentissement de l'écoulement du sang qui vascularise le foie par la veine porte)
  • Les hémorragies cutanées (ecchymoses) et saignement de nez dus à une diminution de production de nombreux facteurs de la coagulation)

Et la plus grave :

  • La confusion mentale puis le coma hépatique dus à une intoxication cérébrale par des produits devenus toxiques du fait de leur trop grande libération dans le sang

À QUOI LA RECONNAÎT-ON ?

À ses symptômes

Ce sont ceux des maladies qui en sont la cause. Principalement :

  • Les hépatites aiguës sévères
  • Les cirrhoses dont la plus fréquente est due à l'alcoolisme chronique
  • L'intoxication par certains produits toxiques ou par des médicaments
  • Certaines maladies infectieuses ou parasitaires
  • La chirurgie du foie

Et ceux des conséquences de l'insuffisance hépatique que nous avons vues plus haut :

  • L'ictère
  • Les hémorragies
  • Les troubles neurologiques qui vont de la simple confusion au coma, etc.

Au résultat des examens sanguins

  • Le bilan hépatique qui traduit la souffrance des cellules hépatiques qui libèrent leurs enzymes. Principalement : augmentation des gamma GT , des transaminases et des phosphatases alcalines
  • Même chose pour la bilirubine .
  • C'est l'inverse pour les facteurs de la coagulation dont la production est en baisse. Ainsi pour ne citer que le plus connu : la prothrombine , dont le taux est inférieur à 50 % au lieu des 100% habituels.

< BLOG