PERFECTIONNISME

01/08/2018

EST-CE PRÉFÉRABLE D'ÊTRE PERFECTIONNISTE OU NON ?

La majorité des personnes qui sont plus on moins perfectionnistes sont attirées par le développement personnel. Pourquoi ? Parce que le désir de devenir plus parfaites ou d'avoir une vie plus parfaite les amène à s'engager dans une démarche intérieure.
Paradoxalement, il est souvent question que le fait d'être perfectionniste empêche d'être bien et de lâcher prise et cause souvent un grand stress au niveau du temps. Plusieurs en sont donc venus à la conclusion qu'il vaut mieux ne pas être perfectionniste ou l'être à un degré très minime.
Il importe d'accepter le fait que si vous avez une nature de perfectionniste, vous ne pouvez changer cette caractéristique. Vous ne pouvez qu'apprendre à mieux gérer ce qui vous est naturel.
Il y a de grands bienfaits à être perfectionniste :

  • Vouloir nous améliorer ou améliorer notre qualité de vie
  • Rechercher sans cesse des nouveaux moyens
  • Être capable de voir les détails d'une tâche ou d'un projet
  • Garder contact avec la beauté
  • Vivre dans l'ordre

Et vous, comment exprimez-vous votre perfectionnisme ?

  • Vous critiquez-vous pour la moindre petite erreur ?
  • Recommencez-vous plusieurs fois la même tâche ?
  • Êtes-vous un éternel insatisfait ?
  • Êtes-vous angoissé au niveau du temps et avez-vous l'impression d'en manquer souvent ?
  • Vous en demandez-vous trop, en ne respectant pas vos limites?
  • Vous sentez-vous coupable si vous vous reposez avant d'avoir tout terminé ?
  • Vivez-vous de la colère quand un détail n'est pas à votre goût, oubliant ainsi le but de la tâche ou l'ensemble de la situation ?
  • Avez-vous de la difficulté à vous féliciter ou à vous faire des compliments ?
  • Portez-vous plus attention à l'erreur ou à l'oubli plutôt qu'à tout ce qui a été fait de bien ?
  • Entretenez-vous des obsessions ou des fixations dans certains domaines ?

Cette dernière description s'adresse à ce que j'appelle le perfectionniste-idéaliste. L'opposé du mot idéal est la réalité, ce qui veut dire qu'une personne idéaliste n'est pas réaliste. Elle se demande l'impossible et perd de vue ses limites, ses possibilités et ses besoins. Elle se retrouve beaucoup trop dans la performance parfaite selon ses critères de perfection qui s'avèrent, pour la plupart du temps, impossibles à atteindre.
En plus de se critiquer elle-même, elle critique ceux de son entourage qui ne sont pas assez parfaits, selon ses critères. Elle vit donc perpétuellement de la colère intérieure, car il est rare qu'elle laisse paraître cette colère, considérant une personne colérique comme imparfaite. C'est le genre de personne qui se crée des maladies en « ite » (laryngite, bursite, etc.).
Pourquoi y a-t-il autant de personnes perfectionnistes-idéalistes ? Parce qu'avec l'ère du Verseau, nous savons au plus profond de nous, que nous devons nous diriger vers un monde plus spirituel, donc devenir plus conscients que nous sommes composés de l'énergie divine, que nous nommons Dieu. Quand nous parlons de Dieu, le mot « perfection » nous vient, car nous avons enregistré dans nos gènes, depuis le début des temps, que DIEU EST PARFAIT.
Ce qui cause le problème chez les perfectionnistes, c'est qu'ils recherchent cette perfection au niveau du « faire » alors que la perfection divine ne se retrouve que dans le « être ». Effectivement, nous sommes tous des êtres parfaits dans le sens que nous créons sans cesse, d'une façon parfaite, ce que nous pensons ou croyons dans notre monde. Si vous avez peur de ne pas pouvoir gérer une certaine situation, c'est ce qui vous arrivera. Tous les humains, sans exception, arrivent à créer leur vie telle qu'ils la conçoivent.
Le perfectionniste-idéaliste croit « être » parfait quand il réussit à bien « faire ». Il s'identifie à ce qu'il fait. Il se demande donc l'impossible, car il est utopique de croire que l'humain puisse atteindre la perfection dans le monde matériel, c'est-à-dire dans le monde physique, émotionnel ou mental.
Que faire alors ?

  • Donnez-vous le droit d'avoir des limites aux plans physique, émotionnel et mental.
  • Quand vous vous sentez stressé ou angoissé, demandez-vous ce qui vous ferait plaisir, si vous aviez le temps de le faire. Devenez ainsi conscient de vos besoins et de vos désirs pour arriver à les écouter de plus en plus.
  • Vivez l'expérience, au moins une fois par jour pour commencer, de ne pas réviser un travail et faites-vous confiance.
  • Acceptez l'idée que, si quelqu'un vous critique, il n'est pas en train de vous dire qu'il ne vous aime pas, il ne critique pas ce que vous ÊTES, mais bien ce que vous venez de FAIRE et que cette critique peut être constructive pour une prochaine fois.
  • Au lieu de tout faire pour ne pas refaire la même erreur, utilisez vos erreurs pour vous améliorer. Voyez l'utilité de l'erreur.
  • Prenez au moins 3 occasions chaque jour pour vous faire un compliment ou vous féliciter.

Sachez qu'il n'y a personne sur cette Terre qui puisse arriver à la perfection imaginée par l'humain, dans ce qu'il fait. Il y a toujours de la place pour de l'amélioration. Sinon, en croyant que vous avez atteint la perfection dans un secteur, vous vous fermez à de nouveaux moyens qui pourraient vous aider à atteindre une plus grande excellence dans ce domaine.

Avec amour,

Lise Bourbeau