RÈGLES DOULOUREUSES (dysménorrhées)

16/02/2019

La dysménorrhée désigne des règles ou menstruations douloureuses ou difficiles. Elles peuvent être primaires, c'est-à-dire apparaître dès les premières règles de la puberté, ou secondaires survenant au bout de plusieurs cycles sans douleur. Elles peuvent survenir avant le début des règles, en même temps que les règles, ou quelques heures ou jours après. Les causes sont nombreuses : anomalie d'un organe de la sphère génitale, tumeur d'un de ces organes qui sont des causes rares, contraception par stérilet. Les dysménorrhées peuvent être invalidantes dans la vie quotidienne par leur intensité ou leur durée.

Qu'appelle-t-on dysménorrhées ?

Chez environ une femme sur deux, les règles s'annoncent par un léger malaise ou des tensions dans le bas-ventre. Pour certaines, des troubles notables peuvent survenir avant et pendant les règles, rendant celles-ci très pénibles et constituant un handicap sérieux dans la vie quotidienne. On parle de dysménorrhée (règles douloureuses). La plupart du temps, il s'agit de crampes douloureuses survenant dès le début des règles et pouvant irradier dans les reins et les cuisses. Dans des cas plus prononcés, ces douleurs des règles s'accompagnent parfois de maux de tête, de nausées et de vomissements.

Quelles sont les complications éventuelles des dysménorrhées ?

Les douleurs des règles sont sans complications. Toutefois, comme elles peuvent être le signe d'une maladie des organes génitaux, par exemple de polypes à l'utérus ou d'une endométriose, elles doivent amener à consulter un médecin, car ces maladies peuvent entraîner des problèmes de stérilité.

Quelles sont les causes des règles douloureuses ?

Les douleurs des règles apparaissent soit à l'adolescence (dysménorrhée primaire), soit au cours de la vie adulte (dysménorrhée secondaire).

Chez l'adolescente, la douleur peut provenir de contractions utérines pendant les règles, d'une anomalie congénitale (hymen non perforé, malformation du col ou de l'utérus, par exemple) ou de troubles hormonaux d'origine ovarienne (sécrétion de progestérone insuffisante).

Les douleurs des règles de l'adulte peuvent être dues à une endométriose (développement de muqueuse utérine dans un organe où elle ne devrait pas se trouver, trompes de Fallope, ovaires, vagin, vessie, cavité abdominale, etc.), une infection génitale chronique, des troubles ovariens, des polypes de l'utérus, etc. De ce fait, elles justifient un examen médical soigneux.

< BLOG